La chapelle de la Sainte Vierge

 

Située sur le bas-côté, côté sud, cette chapelle occupe quatre travées. Les messes de semaine sont célébrées dans cette chapelle. La Vierge Marie est la patronne de la France.

Histoire

La chapelle de la Sainte Vierge est, en fait, l’ancienne chapelle paroissiale (le grand chœur a été réservé aux chanoines jusqu’en 1744). Elle fut mise sous l’invocation de la Très Sainte Vierge à l’occasion du “vœu de Louis XIII” du 10 février 1638. L’autel d’origine, comme celui du chœur, a été détruit au XIXᵉ siècle.

À voir

Retable en pierre sculptée peinte et dorée
Œuvre de Viollet-le-Duc, dans le goût du XVIe siècle.
– Dans une niche couronnée d’un dais, statue de la Vierge-Mère, en pierre peinte de l’Ecole Champenoise, du début du XIVe siècle.
Arbre de Jessé représentant le prophète Jessé endormi, et six rois de Juda : Salomon, Osias, Joachim, Asa, Ezechias et Jéchonias, avec plusieurs anges musiciens.
– En peinture : L’Assomption et le Couronnement de la Sainte Vierge entouré du chœur des anges par Eugène Amaury-Duval, dans le goûts des Primitifs italiens et imitant Français Angelico.

Vitraux
Par Maréchal de Metz, 1837.
De gauche à droite :
• Esther – Zorobabel, Jéchonias, Josias
• Judith – Manassès, Ezéchias, Jonathan
• Déborah – Joas, Josaphat, Roboam
• Jahel – Salomon, David, Jessé

Sculpture
– Confessionnal en bois datant du XVIIIe siècle
– Sculpture en bois représentant le Christ et ses apôtres (moderne)


Sainte Marie l’Egyptienne, pénitente
– Sculpture en pierre polychrome fin XVᵉ siècle, qui se trouvait à l’origine sous le porche. C’est la patronne des drapiers dont la confrérie avait une chapelle (aujourd’hui détruite) dans le quartier.
Marie l’Égyptienne est née en Égypte au Vᵉ siècle. Elle se convertit à Jérusalem et selon la légende, elle s’installera en Palestine où elle mourra après une longue vie de pénitence et d’ascèse. .

Sainte Thérèse de l’Enfant-Jésus
– Sculpture en pierre de Lucie Delarue-Mardrus (1874-1945). La spiritualité de Thérèse est celle de “la petite voie”, une voie spirituelle simple pour vivre en union avec le Seigneur.