Le porche et le portail

Le porche d’une église, ouvert sur l’extérieur, est un espace destiné à servir d’abri mais on a pu aussi y rendre la justice et y proclamer différents actes publics. C’était le lieu où se tenaient autrefois les pénitents et les catéchumènes. Lors de la célébration de baptêmes la première étape consiste à accueillir les personnes sous le porche : “C’est par le baptême qu’on franchit le seuil de la foi et qu’on entre dans l’Église”.

Histoire
Avec celui de la Sainte-Chapelle c’est le seul porche subsistant à Paris. Il a été construit au XVᵉ siècle pour être plaqué sur la façade datant du XIIIᵉ siècle. Selon l’ancienne tradition, le portail central était réservé à Dieu et au Roi.

Le tympan du portail central, qui représentait un Jugement dernier, a été détruit au XVIIIᵉ siècle.

Outre l’espace abrité qu’il dégage au sortir des offices, le porche permet d’accueillir deux pièces, destinées à l’origine à accueillir les archives de la paroisse et les réunions des marguilliers, c’est-à-dire les membres du bureau du conseil de fabrique. Aujourd’hui les souffleries de l’orgue en occupent la partie à gauche.

À voir

>> Les voussures du portal central

  • Au centre : Judas dans le sein d’Abraham et sept anges ; trois âmes placées dans la chaudière infernale sont tourmentées par deux démons.
  • Seconde voussure : les Vierges Sages et les Vierges Folles
  • Troisième voussure : Douze Apôtres

>> Les statues du portail central

  • A gauche : les fondateurs de l’église : le Roi Childebert, la Reine Ultrogothe et le diacre Vincent.
  • A droite : saint Germain de Paris, sainte Geneviève et un Ange portant un flambeau.
  • Au centre : Vierge à l’Enfant. Elle remplace la statue de saint Germain d’Auxerre, enlevée au XVIIIᵉ siècle et placée aujourd’hui dans La Chapelle de la Vierge.

>> Les statues du porche

Elles ont été sculptées par Louis Desprez en 1841. Seule la statue de saint François d’Assise (pilier de droite vers l’extérieur) date du XVᵉ siècle.