Quartier

 

  • Le Châtelet
    La place du Châtelet a été construite à l’emplacement du Grand Châtelet, ancienne forteresse qui servit de prison et de tribunal sous l’Ancien Régime, et qui fut détruit en 1802 durant le règne de Napoléon 1er. Une fontaine commémorant les victoires de Napoléon, la fontaine du Palmier, fut placée en son centre en 1806.
    De part et d’autre de la place, le long des quais, se dressent deux théâtres construits par Gabriel Davioud à la demande du baron Haussmann : le Théâtre du Châtelet et le Théâtre de la Ville.
  • Rue de Rivoli
    La rue de Rivoli a été ouverte en partie sur l’emplacement de l’ancienne cour des écuries du roi, sur la cour du manège et sur une partie des couvents des Feuillants, des Capucins et de l’Assomption. La rue était déjà prévue dans les travaux de la Commission des Artistes, pendant la Révolution. Elle est entamée en 1802, mais ne sera achevée par Haussmann qu’en 1855.
    Le nom de Rivoli est donné à la rue en 1804, après la victoire remportée par Bonaparte à Rivoli en Italie, les 14 et 15 janvier 1797.
  • Samaritaine
    La Samaritaine était à l’origine le nom d’une pompe à eau située sur le pont Neuf dont l’existence remontait à Henri IV qui en demanda les plans au flamand Jean Lintlaër. Ce fut la première machine élévatrice d’eau construite dans Paris, pour alimenter en eau le Louvre et les Tuileries.
    Le nom “Samaritaine” fut ensuite donné à un grand magasin situé à proximité, fondé en 1870 par Ernest Cognacq. Ses bâtiments de style Art nouveau et Art déco sont l’œuvre des architectes Frantz Jourdain et Henri Sauvage
  • Pont Neuf
    Le pont Neuf est le plus ancien pont de Paris, qui fut construit dans la seconde moitié du XVIe siècle pour permettre la liaison entre le Louvre, demeure royale, et les nouveaux quartiers de la rive gauche. Sa construction à la pointe occidentale de l’île de la Cité fut décidée en 1577 par Henri III (1574-1589) sur la requête du prévôt des marchands. Les travaux furent interrompus par les désordres politiques entre 1588 et 1598. Le pont ne fut inauguré par Henri IV (1589-1610) qu’en 1606.
    Il doit son nom à la nouveauté que constituait à l’époque un pont dénué d’habitations et pourvu de trottoirs protégeant les piétons de la boue et des chevaux.
  • Palais de Justice
    A l’extrémité occidentale de l’île de la Cité, dès les premiers temps de la conquête romaine, un palais fut destiné au gouvernement et à la justice. Le Palais de Justice est l’ancienne curia regis dont sont issus le parlement de Paris et toutes les anciennes juridictions souveraines et actuelles.
    Il est situé au Palais de la Cité qui fut la résidence et le siège du pouvoir des rois de France, du Xe au XIVe siècle et dont il reste d’importants vestiges : la grande salle avec sa cuisine, la Conciergerie, la Sainte Chapelle…
  • Louvre
    Le palais du Louvre est un ancien palais royal, dont la première forteresse date de Philippe-Auguste. Il abrite aujourd’hui le Musée du Louvre qui est le plus grand des musées d’art du monde par sa surface d’exposition.
    Le Louvre possède une longue histoire de conservation artistique et historique, depuis l’Ancien Régime jusqu’à nos jours. À la suite du départ de Louis XIV pour le château de Versailles à la fin du XVIIe siècle, une partie des collections royales de tableaux et de sculptures antiques y est entreposée. Après avoir durant un siècle hébergé plusieurs académies dont celle de peinture et de sculpture, ainsi que divers artistes logés par le roi, l’ancien palais royal est véritablement transformé sous la Révolution en « Muséum central des arts de la République ». Il ouvre en 1793 en exposant environ 660 œuvres, essentiellement issues des collections royales ou confisquées chez des nobles émigrés ou dans des églises. Par la suite les collections ne cesseront de s’enrichir par des prises de guerre, acquisitions, mécénats, legs, donations, et découvertes archéologiques.
  • Jardin des Tuileries
    Le Jardin des Tuileries tient son nom des fabriques de tuiles qui se tenaient à l’endroit où la reine Catherine de Médicis a fait édifier le palais des Tuileries en 1564, aujourd’hui disparu. Le jardinier du roi, André Le Nôtre, lui donne à partir de 1664 son aspect actuel, qui en fait le plus important et le plus ancien jardin à la française de la capitale.
    Le jardin, qui sépare le musée du Louvre de la place de la Concorde, est un lieu de promenade et de culture pour parisiens et touristes où les statues de Maillol côtoient celles de Rodin ou de Giacometti.
  • Rue Saint-Honoré
    La rue Saint-Honoré doit son nom à une église fondée en 1204, détruite à la Révolution. C’est une voie très ancienne de Paris, prolongement vers l’ouest du decumanus maximus gallo-romain de Lutèce, qui s’est considérablement développée à la fin du XIIe siècle, sous le règne de Philippe Auguste. Elle fut le principal théâtre des barricades de 1648, et de toutes les révolutions.
    C’est dans cette rue et les rues voisines qu’étaient jadis ces solides et riches maisons de commerce de draperie, de mercerie, de bonneterie, d’orfèvrerie, à l’origine de la haute bourgeoisie et de la grande magistrature de la capitale.
  • Eglise Saint-Germain l’Auxerrois

Louvre Jardin des Tuileries Palais de Justice Pont Neuf Saint Maritaine Rue de Rivoli Rue Saint-Honoré Châtelet Saint Germain l'Auxerrois